Galerie des collections

Guerre 1939-1945. Distribution de rutabagas aux sourds-muets. Paris, mars 1941. Télécharger Panier
Guerre 1939-1945. Distribution de rutabagas aux sourds-muets. Paris, mars 1941.

LAPI

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Une dame de la Croix Rouge fleurit un blessé. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Une dame de la Croix Rouge fleurit un blessé. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918.  La fête de la gloire , en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un groupe de blessés, le 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du jeudi 15 avril 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La fête de la gloire", en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un groupe de blessés, le 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du jeudi 15 avril 1915.

Piston

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés devant le Trocadéro. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.Photographie parue dans le journal  Excelsior  du dimanche 2 mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés devant le Trocadéro. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.Photographie parue dans le journal "Excelsior" du dimanche 2 mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918.  La fête de la gloire , en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris, au Trocadéro. Une infirmière et ses malades, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du jeudi 15 avril 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La fête de la gloire", en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris, au Trocadéro. Une infirmière et ses malades, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du jeudi 15 avril 1915.

Piston

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918.  Le 1er mai des blessés au Trocadéro. Un  bouquet  de Parisiennes a remis, au Trocadéro, des muguets, et des muguets bien français, aux nombreux blessés qui avaient été conviés à la grande fête organisée par  les Artistes de Paris . M. Poincaré présidait à cette fête où M. Deschanel prononça un émouvant discours. Cet instantané a fixé l'une de ces minutes charmantes où une infirmière attachait sur la poitrine des braves ces petits bouquets blancs dont chaque clochette sonnait la victoire.  Photographie parue dans le journal  Excelsior  du dimanche 2 mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "Le 1er mai des blessés au Trocadéro. Un "bouquet" de Parisiennes a remis, au Trocadéro, des muguets, et des muguets bien français, aux nombreux blessés qui avaient été conviés à la grande fête organisée par "les Artistes de Paris". M. Poincaré présidait à cette fête où M. Deschanel prononça un émouvant discours. Cet instantané a fixé l'une de ces minutes charmantes où une infirmière attachait sur la poitrine des braves ces petits bouquets blancs dont chaque clochette sonnait la victoire." Photographie parue dans le journal "Excelsior" du dimanche 2 mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le doyen et le benjamin des Invalides , fin mars 1915.  Ce n'est rien!', disait le marsouin Jean-Marie Caujolle, lorsqu'on l'emportait vers la table d'opérations pour lui amputer les deux jambes. Depuis deux jours, ce glorieux mutilé est aux Invalides où lui, le premier bleu, il conte aux vétérans, et particulièrement au doyen, le père Robin, entré en 1857, les combats autour d'Altkirch, de Mulhouse, sous Namur, Charleroi et enfin en Champagne, où une rafale de mitraille le coucha tout sanglant sur le sol . Télécharger Panier
Guerre 1914-1918."Le doyen et le benjamin des Invalides", fin mars 1915. "Ce n'est rien!', disait le marsouin Jean-Marie Caujolle, lorsqu'on l'emportait vers la table d'opérations pour lui amputer les deux jambes. Depuis deux jours, ce glorieux mutilé est aux Invalides où lui, le premier bleu, il conte aux vétérans, et particulièrement au doyen, le père Robin, entré en 1857, les combats autour d'Altkirch, de Mulhouse, sous Namur, Charleroi et enfin en Champagne, où une rafale de mitraille le coucha tout sanglant sur le sol".

Piston

Guerre 1914-1918.  La fête de la gloire , en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un grand blessé, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du jeudi 15 avril 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La fête de la gloire", en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un grand blessé, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du jeudi 15 avril 1915.

Piston

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. L'arrivée d'un grand blessé. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du dimanche 2 mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. L'arrivée d'un grand blessé. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du dimanche 2 mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro, le 1er mai 1915. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro, le 1er mai 1915. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Une dame de la Croix Rouge fleurit un blessé.  Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du dimanche 2 mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Une dame de la Croix Rouge fleurit un blessé. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du dimanche 2 mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde  matinée nationale  offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par  les Artistes de Paris , en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le gala des blessés au Trocadéro. Seconde "matinée nationale" offerte aux soldats et officiers blessés des armées alliées par "les Artistes de Paris", en présence du président de la République, de membres du gouvernement et de représentants des nations alliées. Arrivée des blessés. Paris (XVIème arr.), 1er mai 1915.

Reporters

Guerre 1914-1918.  La fête de la gloire , en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un fusilier marin et un sénégalais, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du jeudi 15 avril 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La fête de la gloire", en l'honneur des blessés du camp retranché de Paris au Trocadéro. Un fusilier marin et un sénégalais, 14 avril 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du jeudi 15 avril 1915.

Piston

Guerre 1914-1918.  Le doyen et le benjamin des Invalides , fin mars 1915.  Ce n'est rien!', disait le marsouin Jean-Marie Caujolle, lorsqu'on l'emportait vers la table d'opérations pour lui amputer les deux jambes. Depuis deux jours, ce glorieux mutilé est aux Invalides où lui, le premier bleu, il conte aux vétérans, et particulièrement au doyen, le père Robin, entré en 1857, les combats autour d'Altkirch, de Mulhouse, sous Namur, Charleroi et enfin en Champagne, où une rafale de mitraille le coucha tout sanglant sur le sol . Photographie parue dans le journal  Excelsior  du mardi 30 mars 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "Le doyen et le benjamin des Invalides", fin mars 1915. "Ce n'est rien!', disait le marsouin Jean-Marie Caujolle, lorsqu'on l'emportait vers la table d'opérations pour lui amputer les deux jambes. Depuis deux jours, ce glorieux mutilé est aux Invalides où lui, le premier bleu, il conte aux vétérans, et particulièrement au doyen, le père Robin, entré en 1857, les combats autour d'Altkirch, de Mulhouse, sous Namur, Charleroi et enfin en Champagne, où une rafale de mitraille le coucha tout sanglant sur le sol". Photographie parue dans le journal "Excelsior" du mardi 30 mars 1915.

Piston

Guerre 1914-1918. Le peintre Jean-Julien Lemordant,  dont la vue a été très compromise par suite d'une grâve blessure de guerre, a reçu la croix de la Légion d'honneur , le 23 novembre 1916. A gauche : Monsieur Dalimier, sous-secétaire d'Etat aux Beaux-Arts. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du vendredi 24 novembre 1916. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Le peintre Jean-Julien Lemordant, "dont la vue a été très compromise par suite d'une grâve blessure de guerre, a reçu la croix de la Légion d'honneur", le 23 novembre 1916. A gauche : Monsieur Dalimier, sous-secétaire d'Etat aux Beaux-Arts. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du vendredi 24 novembre 1916.

Piston

Pages