Galerie des collections

Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France.

Maurice-Louis Branger

Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France.

Maurice-Louis Branger

Guerre 1914-1918. Femme travaillant à la fabrication des galoches de tranchées. Ponçage des semelles terminé à la meule d'émeri. France. 1916. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femme travaillant à la fabrication des galoches de tranchées. Ponçage des semelles terminé à la meule d'émeri. France. 1916.

Jacques Boyer

Guerre 1914-1918. Femme nettoyant des châssis de portes de wagons à la brosse électrique. France. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femme nettoyant des châssis de portes de wagons à la brosse électrique. France.

Jacques Boyer

Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une poudrerie. France. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une poudrerie. France.

Maurice-Louis Branger

Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Femmes travaillant dans une usine de munitions. France.

Maurice-Louis Branger

Guerre 1914-1918. Entretien des voitures de chemin de fer en France. Femme utilisant une soudeuse autogène. France. 1918. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Entretien des voitures de chemin de fer en France. Femme utilisant une soudeuse autogène. France. 1918.

Jacques Boyer

Guerre 1914-1918.  La fabrication des casques et l'une des plus typiques industries de la guerre . Ajustage du cimier. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du samedi 29 janvier 1916. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La fabrication des casques et l'une des plus typiques industries de la guerre". Ajustage du cimier. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du samedi 29 janvier 1916.

Wackernie

Guerre 1914-1918. Bretonnes travaillant dans une usine d'obus. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Bretonnes travaillant dans une usine d'obus.

Collection Roger-Viollet

Albert Thomas (1878-1932), secrétaire d'Etat à l'artillerie, prononçant une allocution le jour de l'inauguration de la cantine de l'usine Citroën, 143 quai de Javel. André Citroën (1878-1935), au centre, en noir, à la table. Paris (XVème arr.), 1917. Télécharger Panier
Albert Thomas (1878-1932), secrétaire d'Etat à l'artillerie, prononçant une allocution le jour de l'inauguration de la cantine de l'usine Citroën, 143 quai de Javel. André Citroën (1878-1935), au centre, en noir, à la table. Paris (XVème arr.), 1917.

Jacques Boyer

Guerre 1914-1918. Piles d'obus prêts a être chargés, à l'usine de fabrication des munitions du Havre (Seine-Maritime), mi-septembre 1915. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du samedi 25 septembre 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. Piles d'obus prêts a être chargés, à l'usine de fabrication des munitions du Havre (Seine-Maritime), mi-septembre 1915. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du samedi 25 septembre 1915.

Wackernie

Guerre 1914-1918.  La couronne de Krupp , août 1915.  C'était en 1867. L'usine Krupp, voulant participer à l'Exposition universelle de Paris, imagina de réunir de la sorte dix types de culasses de canons fabriquées dans ses ateliers. Cela fit une couronne colossale, absolument dépourvue d'élégance, mais permettant aux techniciens et aux simples curieux d'examiner facilement, voire à manoeuvrer eux-mêmes, les mécanismes proposés à leur observation . Pièce ornant, en 1915, l'un des vestibules de l'établissement d'artillerie de la place Saint-Thomas-d'Aquin. Photographie parue dans le journal  Excelsior  du samedi 21 août 1915. Télécharger Panier
Guerre 1914-1918. "La couronne de Krupp", août 1915. "C'était en 1867. L'usine Krupp, voulant participer à l'Exposition universelle de Paris, imagina de réunir de la sorte dix types de culasses de canons fabriquées dans ses ateliers. Cela fit une couronne colossale, absolument dépourvue d'élégance, mais permettant aux techniciens et aux simples curieux d'examiner facilement, voire à manoeuvrer eux-mêmes, les mécanismes proposés à leur observation". Pièce ornant, en 1915, l'un des vestibules de l'établissement d'artillerie de la place Saint-Thomas-d'Aquin. Photographie parue dans le journal "Excelsior" du samedi 21 août 1915.

Wackernie